Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/10/2011

Surveillance drainage thoracique

cc_utptw.jpg


5 REGLES D'OR


Perméabilité

Le système de drainage doit être en position déclive,avec une tuyauterie transparente pour visualiser tout bouchon éventuel.Une "traite" régulière de tout l'ensemble grâce à une pince à traire est nécessaire(Une fois/équipe)Attention!!!!!Pas de plicature du drain,notamment au niveau de l'orifice d'entrée du drain,en fixant,par exemple,le drain le long du corps(le drain doit rester perpendiculaire à la paroi thoracique).Pas de boucle verticale:risque d'effet "siphon" si la tuyauterie est pleine de liquide pleural avec ,pour effet,de diminuer la dépression intrathoracique avec risque de reproduire,ainsi,un pneumothorax !



Irréversibilité

Le système ne doit pas permettre un retour d'air vers le patient (kit à usage unique ou valve de heimlich).



Etanchéité

Toute fuite rend le système dangereux ! (PNO)



Efficacité

Vérifier le bullage ou au moins ,l'oscillation du niveau liquide de façon synchrone avec la ventilation. Attention : un bullage permanent non synchrone avec la respiration traduit souvent une fuite aérique au niveau de l'orifice cutané du drain ou un drain perforé (clampage par pince, par exemple).



Stérilité

L'ensemble du matériel doit être stérile (évidemment !) : intérêt du kit à usage unique,évitant de nombreuses manipulations.




Dr GALLARDO Michel (service réanimation ch. Martigues.Août 2009 )

Les commentaires sont fermés.